L'acte courageux d'une fillette intrépide


- Tante Sara, qu'est-ce que c'est que cette lourde boîte? demanda Nathalie, qui était en visite chez sa tante pour quelques jours.

Nathalie était occupée à regarder les tableaux et les livres du petit salon de tante Sara, quand elle découvrit une grosse boîte de carton sur l'étagère supérieure de la bibliothèque qui renfermait de nombreuses revues et des livres illustrés.

- De quelle lourde boîte parles-tu, ma chérie? répondit tante Sara.

- De cette grosse boîte de carton bleu. J'ai du mal à la soulever, dit Nathalie.

- Ah! oui. C'est quelque chose de tout à fait spécial: une Bible très précieuse que je possède depuis de nombreuses années. Ma mère l'avait avant ma naissance, et elle appartenait auparavant à ma grand-mère. C'est ce que nous appelons la Bible roussie, à laquelle est attachée une histoire intéressante.

Tante Sara prit le livre sur l'étagère et l'ouvrit afin que Nathalie puisse voir qu'il s'agissait bien d'une Bible. Son épaisse et lourde couverture était roussie et le cuir, gondolé et ratatiné là où la chaleur avait atteint sa couverture.

- Si tu le désires, tu peux tenir la Bible pendant que je te raconterai son histoire extraordinaire, dit tante Sara.

Nathalie la prit soigneusement, la posa sur ses genoux et regarda sa couverture décolorée tout en écoutant le récit de tante Sara:

C'était il y a bien longtemps, en Angleterre, à l'époque où l'on commençait seulement à imprimer des Bibles. Elles étaient très rares et très coûteuses, et ceux qui parvenaient à en posséder une en prenaient grand soin, l'enveloppaient et la couvraient, car ils l'aimaient beaucoup. L'Angleterre avait alors une nouvelle reine qui, à cause de sa religion, ne voulait pas que le peuple possède de Bibles. Ses soldats brûlaient et détruisaient toutes celles qu'ils pouvaient trouver. Aussi ceux qui aimaient la Parole de Dieu prirent-ils l'habitude de cacher leurs Bibles et de ne les sortir pour les lire que lorsque personne ne pouvait les voir.

Dans la petite ville de Harrant vivaient un homme pieux et sa fille, qui aimaient la Parole de Dieu et avaient l'habitude de la lire et de l'étudier souvent ensemble. Mais ils devaient faire attention que personne ne puisse dire aux soldats qu'ils avaient une Bible. Pour cette raison, l'homme décida de creuser un trou profond dans les grosses et lourdes poutres qui formaient la charpente de sa maison. Il pratiqua une cavité assez grande pour que la Bible puisse y tenir. Puis il la referma, et nul n'aurait pu dire qu'un précieux exemplaire des Saintes Écritures se trouvait caché là.

Mais quelqu'un savait que cet homme avait une Bible et la dissimulait quelque part. Un jour où sa petite fille était seule à la maison, les soldats vinrent et lui demanda de leur donner la Bible. Naturellement, elle refusa. Ils la menacèrent et essayèrent de l'effrayer pour lui faire dire où était cachée la Bible. Mais elle était bien déterminée à ne jamais le leur révéler. Elle était persuadée qu'elle devait garder ce livre précieux et, quoi que les soldats puissent dire ou faire, elle refusa fermement de livrer son secret. Ils regardèrent et cherchèrent partout, mais n'arrivèrent pas à la trouver.

Finalement, ils lui dirent : « Si tu ne veux pas nous indiquer où elle est cachée, nous brûlerons alors ta maison; et nous sommes sûrs qu'ainsi elle sera détruite. » Mais la fillette garda le silence.

Alors les soldats mirent le feu à la maison. La fillette espérait que son père reviendrait avant qu'il soit trop tard. La fumée s'élevait et les flammes devenaient de plus en plus hautes. Mais les soldats ne s'en souciaient pas. Quand les flammes furent vraiment très hautes et que la maison semblait sur le point de s'écrouler, ils quittèrent la petite fille en riant et s'éloignèrent.

La fillette était très triste. Bientôt la Bible serait complètement détruite et ils ne pourraient plus lire les messages que Dieu a donnés aux hommes. Elle pensa alors que, si seulement elle pouvait faire le tour de la maison, elle arriverait peut-être, avant que les flammes l'atteignent, à l'endroit où son père avait caché la Bible. C'était une brave petite fille. Elle avait appris à prier et à mettre sa confiance en Dieu dans les situations difficiles. Elle éleva sa pensée vers Dieu pour lui demander son aide, fit le tour de la maison en courant, se fraya un chemin à travers les nuages de fumée et grimpa pour atteindre la poutre où était cachée la Bible.

La chaleur et la fumée la faisaient presque suffoquer. Elle avait de la difficulté à voir, tellement la fumée était dense autour d'elle. Avant qu'elle ait eu le temps de s'en rendre compte, sa robe avait pris feu. Mais elle réussit à l'éteindre et à préserver ses cheveux, bien que les flammes aient couvert ses bras d'ampoules et roussi sa chevelure. Elle atteignit la cachette creusée dans la poutre et en retira la précieuse Bible. Maintenant, arriverait-elle à porter dehors ce livre béni? Elle avança en titubant et en trébuchant à travers la fumée et les flammes. Elle parvint à sortir au moment même où elle était sur le point de s'évanouir à cause de la chaleur extrême de l'incendie. L'air frais de l'extérieur lui fit du bien, et, craignant que les soldats ne reviennent, elle partit en courant dans le jardin de son père. Mais elle ne savait pas quoi faire de sa Bible. Où pourrait-elle la cacher maintenant? Où pourrait-elle la mettre en sécurité? À qui pourrait-elle se fier?

Elle décida de la cacher dans le jardin. Elle prit un de ses vêtements, en enveloppa soigneusement la Bible, et l'enfouit sous terre. Comme elle était heureuse que Dieu l'ait aidée dans le danger! Bien qu'elle n'ait pas pu arrêter l'incendie, elle avait, avec l'aide de Dieu, réussi à sauver la précieuse Bible. Alors elle se rendit compte qu'elle était couverte de cloques. Elle alla à la source et baigna dans l'eau froide ses mains et ses bras brûlés. Elle fut malade pendant longtemps et garda toute sa vie de profondes cicatrices. Mais elle ne s'en soucia pas; elle était heureuse et son père était reconnaissant parce que Dieu avait utilisé son intrépidité pour préserver la précieuse Bible.

Tante Sara a plusieurs Bibles, mais celle-ci est un trésor spécial, parce qu'elle est le témoignage de l'action courageuse d'une fillette intrépide, qui, il y a bien longtemps, résista aux méchants hommes qui essayaient de détruire toutes les Bibles.