C'est le coeur qui compte!


Gilles voulait être à l'heure à l'école, mais, si on ne l'appelait pas, il se réveillait si tard qu'il ne lui restait plus que le temps de faire un grand saut depuis son oreiller jusqu'à la porte d'entrée. Après plusieurs expériences de ce genre, son père lui dit qu'il devait prendre l'habitude de se lever à temps pour pouvoir partir en classe dans de bonnes conditions et à l'heure. Mais Gilles grandissait et il se sentait bien fatigué chaque soir. Le lit chaud était si agréable qu'il s'endormait aussitôt que sa tête touchait l'oreiller. Il dormait profondément et le lever du soleil ne suffisait pas à le réveiller. Si son père ne l'appelait pas chaque matin, Gilles continuait à dormir et à ignorer le petit déjeuner, l'école et les leçons.

Cela devenait réellement un problème, aussi le papa décida-t-il finalement d'acheter un réveil à Gilles. Ce dernier en fut très content et s'amusa à le faire sonner à tout moment. Mais les réveils ne sont pas des jouets; ils ne sont pas faits pour amuser les enfants. Il se passa peu de temps avant que le réveil de Gilles soit détraqué. Il avançait, puis il s'arrêtait; ou bien il prenait presque une heure de retard sans raison apparente. Vraiment ce réveil ne fonctionnait plus du tout. Un matin, après avoir trop dormi et avoir été en retard à l'école, Gilles décida de s'en occuper sérieusement.

Il prit une paire de pinces et retira les aiguilles du réveil, les mis dans sa poche et les porta chez l'horloger pour les faire réparer. Gllles tendit les aiguilles et expliqua que son réveil ne marchait pas bien, que les aiguilles avaient besoin d'être réparées parce qu'elles n'indiquaient plus l'heure exacte.

L'horloger prit les aiguilles et les regarda.

- Qu'ont donc ces aiguilles? demanda-t-il.

- Oh! dit Gilles, elles n'indiquent plus le bon chiffre sur le cadran de mon réveil. Ou bien elles sont au-dessus du chiffre, ou bien elles sont au-dessous et je ne peux pas savoir exactement quelle heure il est.

L'horloger sourit, regarda Gilles de côté et ne dit rien d'abord.

Ayant de nouveau examiné les aiguilles, il dit:

- Mon garçon, ces aiguilles n'ont absolument rien.

- Alors, pourquoi n'indiquent-elles pas l'heure exacte? demanda Gilles.

L'horloger se retourna et prit un petit réveil sur une étagère. Il l'ouvrit et montra à Gilles des quantités de petites roues, de ressorts et de dents.

- Regarde cela, mon garçon, lui dit-il. Ce sont ces roues et ces dents qui font bouger les aiguilles. Si les roues tournent convenablement, à l'intérieur du réveil, alors les aiguilles indiqueront l'heure exacte.

Gilles retint la leçon et, quand il raconta à son papa ce que lui avait dit l'horloger, le papa dit: « Oui, mon fils! C'est bien cela. L'exemple peut s'appliquer aussi à un petit garçon. Si son coeur est bon, sa bouche dira de bonnes choses, ses mains feront de bonnes choses et ses pieds iront seulement où ils doivent aller. Si son coeur est mauvais, ses actions seront également mauvaises. Il est important, mon garçon, d'avoir toujours un coeur pur. »