Neuf porcelets vont au marché


Won Woo vivait avec ses parents sur une île lointaine. Son père possédait une grande ferme, et Won Woo l'aidait à semer, et à sarcler.

Il aidait aussi à soigner les animaux. Quand les porcs criaient: « Wi wi, wi wi! », le petit garçon savait qu'ils avaient faim et, avec son père, il remplissait leurs auges.

Quelquefois, le papa tuait un cochon bien gras, et la maman préparait de succulents rôtis. Oh! comme Won Woo se régalait! Il aimait aussi la chair de tous les crustacés que l'on trouve dans la mer.

Won Woo était déjà devenu un homme quand son père tomba malade et mourut. C'est lui qui dut alors s'occuper seul de la ferme. Toutefois, quand il avait trop de travail, il louait des journaliers.

Un jour, un homme étrange débarqua sur l'île. Tout de suite, il chercha un endroit où demeurer.

- Où pourrais-je m'installer? demanda-t-il au premier qu'il rencontra.

- Allez chez Won Woo, lui fut-il répondu.

Il y alla et fut très bien reçu. Mais que venait-il faire sur l'île?

- Je veux apprendre aux gens à être plus heureux, dit-il. Je veux leur dire comment on obtient la paix du coeur et comment mieux cultiver sa ferme.

- Vraiment, je suis très content que vous soyez venu, lui répondit son hôte.

- J'ai apporté un livre, continua l'étranger, qui vous fera à tous du bien, comme il m'en a fait à moi-même. Et il montra une Bible. C'est un très bon livre. Voulez-vous que je vous en lise un passage?

- Oui, bien sûr, répondit Won Woo.

Que de choses nouvelles il y avait dans ce livre! Won Woo apprit que le septième jour est le sabbat. Et le sabbat, on ne peut pas faire ce que l'on fait les autres jours. Le sabbat est consacré à Dieu.

Won Woo apprit aussi que notre corps appartient à Jésus, et que, pour cette raison, il faut le garder pur.

- Nous ne pouvons garder notre corps pur, dit l'étranger, si nous mangeons et buvons des choses qui ne sont pas bonnes pour nous. Le livre de Jésus nous défend de manger des écrevisses, des crabes et des crevettes. Nous ne devons pas non plus manger de viande de porc.

- J'aime Jésus, dit Won Woo au bout de quelque temps. Je ne mangerai plus de tout ce que vous dites, pas même de viande de porc. Je veux observer le sabbat. Ce jour-là, mes ouvriers et mes boeufs se reposeront, comme ma propre famille.

Un jour, comme Won Woo se promenait dans la cour de sa ferme, il remarqua les neuf beaux porcelets qui pataugeaient dans la boue et se dit: « Pourquoi élever des porcs puisque de toute façon nous ne les mangerons pas? »

- Prends-les, et va les vendre au marché! ordonna-t-il à l'un de ses aides.

- Tous? demanda l'homme.

- Oui, tous. Ma famille et moi nous ne mangerons plus de cette viande-là.

Sur la route du marché, neuf porcelets grognent.

- Allons, allons, dit le garçon de ferme pour les faire avancer.

Il frappe dans ses mains, et les gorets se mettent à trotter dans un nuage de poussière.

Won Woo est heureux. Il n'y a plus dans sa ferme d'animaux impurs.

Garçons et filles, papas, mamans, sont plus heureux quand ils aiment Jésus et font ce qu'il leur demande.