« Si vous m'aimez »


Étienne et son cousin Christian étaient fatigués de leurs jeux habituels.

- Si nous inventions nous-mêmes un jeu ? dit Étienne.

- Quel jeu?

- Je ne sais pas moi. Un jeu où il n'y a pas un tas de règles embêtantes, tu sais. Où l'on peut faire comme on veut.

- Mais on ne s'y reconnaîtra plus s'il n'y a pas de règles!

- Pourquoi? Essayons toujours, on verra bien.

- On joue au ballon?

- À deux, ce n'est pas intéressant, dit Étienne.

- Aux billes, alors?

- Je n'en ai pas, dit Étienne. Du moins, je ne sais pas où elles sont.

- Bon! À chat! On peut très bien jouer à chat tous les deux!

Tiens, je te tape, tu y es!

- Mais, dit Étienne scandalisé, on n'avait pas même donné le départ! Ce n'est pas de jeu!

- Si, c'est de jeu! dit Christian. Rappelle-toi!

- Quoi donc?

- Pas de règles! Alors on joue comme on veut!

Étienne fit la grimace.

- C'est vrai! Mais je suis tellement habitué... Il tapa Christian:

C'est à toi!

- Non, parce que je me tiens sur un pied. Quand je me tiens sur un pied, tu ne peux pas me taper.

- Qui a dit cela?

- C'est moi! Puisqu'il n'y a pas de règles, on fait comme on veut.

Étienne se mit à rire.

- Quel micmac! Je croyais qu'un jeu sans règles serait amusant, mais c'est rudement compliqué au contraire!

- Eh bien, tu vois, les jeux ne sont pas des jeux s'il n'y a pas de règles. Allons, jouons comme d'habitude.

Cette fois ils s'en donnèrent à coeur joie jusqu'au moment où, épuisés, ils roulèrent en riant sur l'herbe. Ah! c'était bon!

À ce moment une voix douce les appela:

- Qui veut un verre de citronnade?

- Moi! Moi!

Ils burent avec délices, tout en bavardant.

- Eh bien tu vois! dit Étienne, je ne m'imaginais pas que les règles étaient si importantes quand on veut s'amuser.

- Ça valait la peine d'essayer, en tout cas, sinon nous ne l'aurions jamais su. Moi aussi, je croyais que les règles étaient surtout faites pour rendre le jeu plus difficile.

- En est-il de même pour toutes les règles? Peut-être. Sans elles, ce serait un véritable méli-mélo. On ne s'y retrouverait plus.

- Tu vois quand il est dit: Tu ne déroberas point, ou autre chose dans ce genre, c'est très bien, tout de même.

- Mais oui. Au fond, la vie, c'est comme un jeu. Sans règles, comment veux-tu t'y reconnaître?