Jésus le grand médecin


Papa était malade, très malade... et maman était si tourmentée qu'elle en était toute pâle! Le médecin avait recommandé le plus grand calme.

Maman pria Grande Soeur d'emmener Bébé Elsie, âgée de trois ans, et de la garder aussi loin que possible de la chambre du malade.

Soudain, un cri perçant retentit. Maman se hâta vers la chambre des enfants et, ouvrant la porte, elle trouva ses deux filles en pleurs. Elsie avait failli tomber d'une chaise et pour la retenir, Grande Soeur avait saisi un peu trop brusquement le poignet du bébé. Hélas, le poignet s'était démis et avait enflé ainsi que la menotte. Et Elsie avait bien mal.

Que faire? Le médecin habitait loin et il fallait soulager l'enfant immédiatement. Maman était horriblement occupée avec papa malade qu'elle ne pouvait pas quitter...

Maman se mit à genoux près du lit d'Elsie et demanda à Jésus de lui montrer ce qu'il fallait faire pour soulager sa petite fille.

Quand elle se releva, elle dit à Grande Soeur:

- Va chercher ta grande boîte.

La grande boîte, comme on l'appelait, était le coffre aux trésors de Grande Soeur. Elle contenait tout ce qu'une fillette de treize ans aime à collectionner: des bouts de ruban de velours, des photographies, des découpages, des coquillages, des perles, de petits morceaux de paille de couleur, de la dentelle, etc., etc.

Crande Soeur avait soin de tenir cette boîte aussi loin que possible de Bébé Elsie dont les petites mains étaient lestes pour éparpiller les trésors. Aussi, quand sa maman la pria d'aller chercher sa boîte pour la donner au Bébé, il fallut beaucoup de courage à la fillette pour obéir sans discuter.

Elle apporta la boîte et la posa sur le lit. Aussitôt, oubliant sa douleur, Bébé Elsie étendit sa main droite -sa main blessée - pour saisir la merveille. Hélas, son sourire se changea vite en grimace. Elle avait vraiment très mal.

Elle étendit alors la main gauche, mais son mouvement lui fit perdre l'équilibre et elle tomba de tout son poids sur sa main blessée. Un second cri, absolument inhumain, retentit.

Maman releva sa petite fille et avec soin prit la menotte entre ses mains. Savez-vous ce qui était arrivé? Le poignet s'était remis dans la chute et l'enflure et la douleur disparurent presque instantanément. Inutile de dire que les yeux eux aussi retrouvèrent bientôt leur sourire.

Maman comprit que sa prière était exaucée et de nouveau elle s'agenouilla près du lit de son Bébé et fit monter vers Dieu une prière de reconnaissance.

C'est Elsie qui m'a raconté cette histoire pour vous.

Elle est devenue une demoiselle et, me montrant sa main, elle a ajouré: « Je n'ai jamais eu besoin de montrer mon poignet au médecin et jamais je n'y ai ressenti la moindre douleur. »

C'est vrai. Quand Jésus nous guérit, il nous guérit parfaitement. N'est-ce pas que l'histoire d'Elsie vous aidera à mettre toujours plus votre confiance dans le meilleur des médecins?